ZEROSECONDE.COM: mars 2007 (par Martin Lessard)

ZEROSECONDE.COM

Impacts du numérique sur la communication, notre société, nos vies.

Le ciel dans le métro

On se souvient tous du film de Wim Wenders Les Ailes du désir où Bruno Ganz et Otto Sander étaient des anges occupés à colliger les faits du monde depuis le début des temps. Un fait divers rapporté par un des deux anges concernait un contrôleur de métro qui, au lieu d'annoncer l'arrêt du Bahnhof Zoo, a dit "Terre de feu".

Ligne de vie
J'ai toujours pensé que le métro était le dernier endroit où l'on pouvait s'attendre à de petits moments qui sortent de l'ordinaire, puisqu'il est le véhicule de masse de la routine oppressante.

C'est pourtant l'endroit où, par contraste, un dérèglement de la routine promet le plus grand effet : un simple sourire, un geste amical, un petit événement peuvent changer le sens de votre journée. Et vous faire réaliser que ce sont avec de petites choses que l'on se sent le plus heureux d'être humain.

Imaginez-vous sur la ligne 1 à Paris, nous sommes un Premier décembre 2006:
(via Alexandre, source Dailymotion)

Ces gens,
qui se mettent à chanter a capella, dans le métro, que ce soit prémédité ou non, ont créé un hiatus cognitif dans la vie des passagers présents (c'est à dire une ouverture qui dérange les habitudes). Il est possible de vivre autrement. La grisaille du métro-boulot-dodo n'est pas une fatalité.

C'était le sens du film de Wenders: ces petits moments qui s'additionnent pour se sentir humain.

Les anges surfeurs
Je crois que les sites comme Youtube, Dailymotion, Metacafe, TonTuyau, avec l'apport de la communauté, jouent le rôle des anges Damiel et Cassiel en colligeant nos faits et gestes, petits et grands, anodins ou merveilleux pour nous donner un peu de recul et nous remplir d'images de ces moments que l'on a pas tous la chance de rencontrer. Mais que l'on peut maintenant partager collectivement.

Et en ce sens, ils dépassent largement la fonction ludo-commerciale à laquelle les empires médiatiques veulent confiner le réseau.

Trop humain
Le contenu généré par les utilisateurs qu'offre ce que l'on appelle communément le web 2.0, quand il ne s'agit pas de téléverser des produits culturels repiqués, tend à refléter les multiples manières d'être dans ce monde via d'inépuisables anecdotes illustrant des innombrables petites joies -ou folies- qu'offre la vie.

Et avec un peu de compassion et de bienveillance, nous aussi on peut maintenant écouter et accompagner nos semblables, comme les anges.

YulBiz a 1 an

Yulbiz, c’est comme une chambre de commerce qui se crée en parallèle, en s’appuyant sur Internet, son nouveau médium et outil de travail.

Participer à Yulbiz, c’est investir son temps et ses idées au profit d’une communauté de blogueurs. Cela rapportera, à terme, en influence sociale et en retombées économiques, comme dans une chambre de commerce. Ça s'appelle du réseautage, quoi. Mais notre marché, c'est la conversation.

Yulbiz fête ses 1 an. Michel Leblanc liste tout le beau monde qui est passé et Christian Aubry nous fait un petit résumé qu'il a publié l'an passé dans Les Affaires.

Moi, c'est à mon agenda! À Mardi prochain, au Café Méliès, 17h30!

L'empire (médiatique) contre-attaque

Après la poursuite de 1 milliard, voici une autre tuile pour Youtube!

News Corp. et NBC Universal vont lancer un site de vidéos en ligne pour compétitionner Youtube. Le site présentera des shows télé complets (incluant fils et clips) "Saturday Night Live" et "The Simpsons," (et des films comme"The Devil Wears Prada" et "Borat").

Yahoo, Microsoft, AOL (TiemWarner) et MySpace (News Corp) seront de la partie.

Avec les partenaires publicitaires Cadbury Schweppes, Cisco, et General Motors.

They tube, you watch. Point final.
On dirait pour Google, pour qui la mission est "d'organiser à l'échelle mondiale les informations dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous", que ceux qui créent cette "information", justement, sont en train de "s'organiser à un échelle mondiale dans le but de rendre Youtube inutile pour tous".
---
Plus d'info:
News Corp., NBC Plan Answer to YouTube(PCMag)
Control of advertiser at stake in Media vs Google (Reuters)
Can Hollywood topple YouTube?
(San Jose Mercury News)
YouTube May Have Met Its Match (Businees Week)

NBC et News Corp préparent une offensive contre YouTube (ZD Net FR)

La naissance des blogues

Pour faire plaisir à Alexandre ;-), je vais souligner l'anniversaire du premier blogue.

On s'entend pour dire que nous parlons ici de ces chroniques qui tiennent registre des faits, petits et grands, qui longent le parcours de l'Histoire, et qui se déroule devant nous, dans l'immédiat.

C/Net estime que la naissance des blogues remonte à 10 ans. Petite erreur de visée, j'opterais pour un peu plus de 2500 ans plus tôt. Les Grecs, tenaient chroniques sur de l'argile; je vous l'accorde, ce n’est pas le médium de syndication le plus fluide, mais le trackback s'est rendu tout de même jusqu'à nous.

OK, c'est vrai que c'est Winer qui a sorti la syndication en 1997, et la blogosphère a explosée depuis. Quand on comprend la force des fils web, on voit bien que c'est ça la vraie révolution. Et, sans farce, ça va faire 10 ans le premier avril prochain.

Quand a moi, fils web ou non, le grand père des weblogs, c'est Jean-Pierre Cloutier et sa mythique Chroniques de Cybérie lancée en 1994. Le reste n'est qu'anecdote dans les bas de page de l'histoire ;-)

--
Billets complémentaires sur Zéro Seconde:

Le fantôme de l'Europeana

Europeana Beta est en ligne! J'écrivais récemment sur la contribution française à la Bibliothèque numérique européenne conçue dans le cadre du portail européen The European Library et qui est la "réponse" politique à Google Books. (via Affordance)

Europeana beta est en ligne (22 mars 2007)
Vous y trouverez 12 000 documents libres de droit en version intégrale, du XVIe Siècle au XXe Siècle, classés par thèmes, provenance et langue. Mais la plupart des fonctionnalités annoncées n'y sont pas.

Gros Beta, va!
C'est que Europeana se veut (?) un laboratoire expérimentant des fonctionnalités nouvelles de bibliothèque numérique. Voilà pourquoi la plupart des fonctions ne sont pas encore développées (voir ce qui est illustré dans la maquette ).

Une version beta, quoi, qui sert "à alimenter la réflexion au niveau européen sur la Bibliothèque numérique européenne et à faire évoluer Gallica.

À faire évoluer quoi?! Une nouvelle version de Gallica, la Bibliothèque numérique de la Bibliothèque nationale de France ? Qui reprendra les fonctionnalités d'Europeana en les complétant et en les améliorant?

Et qui s'occupera de Europeana.eu? Ah ce n'est qu'un prototype. Ah? Jean-Noël Jeanneney à la tête de l'équipe de direction d'Europeana a annoncé qu'il quittait la présidence de la Bibliothèque nationale de France le 2 avril prochain. Quoi, la Bavière a signée avec Google Books? Bon on fait quoi maintenant?

Le cinquième pouvoir

Peut-on gagner la guerre des blogues dans une élection? Yves Williams dit que oui et, dans un passionnant billet, indique comment on peut la gagner. (via Michel Leblanc)

Ce sont principalement les blogues des partisans, des "particuliers" sympathisants, qui ont retenu l’attention dans les articles des journaux, à la radio et à la télévision (et leur blogue respectif). Pas les blogues des partis. Ceux des citoyens.

"L’intérêt des blogues n’est pas dans la production d’information, mais dans la prise de parole" dit Yves. Proposition contradictoire pour ma part, car c'est justement sa production d'information qui me fait aimer son blogue.

Leçon de campagne
"Les partis auront intérêt à mieux travailler sur la mobilisation leurs sympathisants afin que le plus grand nombre s’exprime très ouvertement au moyen de leur propre blogue – même s’ils ne pourront contrôler le message qui circule." (Source Yves Williams)

Marc Snyder, qui suit très bien les élections en cours, avait déjà émis des doutes sur l'impact réel de la blogosphère dans les élections. Je suis d'accord et je crois même que ce sont les oeuvres audio-visuelles qui peuvent avoir le plus d'impact. Ou une primeur. On attend toujours.

Guerre? Quelle guerre?
On aime bien les métaphores guerrières pour les élections. En communication aussi. Le double objectif étant de propager l'information et qu'elle convainc, la stratégie est alors de faire le plus de bruit possible sur le marché. On appelle ça des relations publiques. Mais dans ce cas, la mesure est l'étendue de la couverture médiatique. Pas le succès d'une campagne (faire voter du "bon" bord).

Pouvoir hors du Pouvoir
Utilisé ainsi, on ramène Internet comme faire-valoir des mass-médias. Je me porte à la défense d'une autre destinée pour le "média de masse' qu'est devenu Internet (face aux "mass-media"):
"Quelles influences, déclarées ou discrètes, s’exercent sur les médias traditionnels? Dans quelles circonstances la mise en scène de la peur est-elle utilisée comme argument politique et journalistique? Comment les sondages sont-ils instrumentalisés? Y a-t-il orchestration autour de la bipolarisation de la scène politique (...) et de la figure du “troisième homme”? L’expansion de la voix des citoyens, notamment grâce à Internet et aux évolutions technologiques, ira-t-elle jusqu’à troubler le jeu et redistribuer les cartes, donnant raison à ceux qui parlent de l’émergence d’un cinquième pouvoir?"
(tiré de "Présidentielle 2007 L'irruption des internautes dans la campagne")
C'est d'ailleurs le sujet des Premières rencontres du cinquième pouvoir à Saint-Denis (près du Stade de France) samedi le 24 mars 2007.

xolo.tv à Montréal - la vidéo

Pour ceux et celles qui étaient à la rencontre des Vloggeurs montréalais il y a deux semaines, voici le petit film que Gabe a rapporté dans sa caméra. Ne manquez pas l'interview de Galacticast.



"We are in Montreal, Canada this week. It was great travelling around and to meet up with all the great vloggers thanks to Martin Lessard arranging a meetup. We talk to Galacticast creators Rudy and Casey, check out some animals and the Society of Art and Technology. A big thanks to Catelina, Guylaine and Marcel for making a fabulous stay for us!"
Source xolo.tv

Adobe Apollo : l'émancipateur de sites web

Une nouvelle étape dans la guerre des applications riches en ligne: Adobe sort en alpha son Apollo. À surveiller de très près pour tous ceux qui conçoivent des interfaces et des contenus riches sur le web. Et ceux qui veulent s'enrichir...(via Cavazza)

Adobe Apollo, qu'est ce que c'est?
C'est une machine virtuelle ("runtime") comme Java, qui roule du html, du flash, du javascript, pdf, etc donc du code connu. Mais à la différence, c'est qu'il est autonome du navigateur web. C'est un peu comme flash (au niveau de la richesse de l'interface) mais sans être un plug-in. Téléchargez Apollo Runtime (alpha) ou le SDK.

Par exemple, pour accéder à eBay, vous passez actuellement par votre navigateur, avec les contraintes de design que cela implique. Maintenant on pourra télécharger le Apollo d'eBay (démo vidéo) et accéder à la base de données d'enchères dans une interface plus fluide, riche et flexible comme on ouvre son application favorite.

On accède au site comme on clique n'importe quelle icône de logiciel sur son ordi. On peut travailler en mode déconnecté et Apollo se synchronise au retour de l'accès Internet. Il n'y a plus de différence entre une application ordinaire sur son ordinateur et une application web (qui demande actuellement de passer par le navigateur et une connexion). Un peu à la manière de Second Life, mais en ayant un moteur générique et non pas propriétaire (le logiciel de SL ne fonctionne que pour SL).

Balkanisation en vue
À proprement parler, c'est l'indépendance des sites qui se développe. Adobe se joint à --et renforce-- la course de la plateforme d'application riche (après WPF de MS, XUL de Mozilla). La limite du navigateur n'est plus une contrainte. Les sites web 2.0 à forte valeur de contenu, de communauté ou de transaction auront tout à fait intérêt à sortir du cadre AJAX pour utiliser un outil qui leur assure une constance d'expérience cross-plateforme (mac / windows pour l'instant) et beaucoup plus riche.

Voilà peut-être le début de la monétisation du web : le téléchargement de l'interface Apollo pour une application web à haute valeur ajoutée pourrait devenir payant, ou servir de contrôle à une forme d'abonnement (à l'heure, au mois, à l'unité, etc.). Adobe a la crédibilité de pousser de tels utilisations même s'il n'en est question nulle part encore. Adobe va d'ailleurs simplement au début mettre de l'avant l'expérience utilisateur d'Apollo puisque que c'est là leur core business...

Le génie d'Adobe est là, comme pour le iTune d'Apple, il s'agit de rester dans la logique commerciale capitaliste basée sur la propriété : en téléchargeant quelque chose, on a une monnaie d'échange que n'offre pas l'accès au contenu. On ne paye pas pour le contenu , mais pour le poste radio, l'abonnement au câble télé, le disque DVD ou CD ou le livre papier.

Évidemment, peu de site pourront prétendre faire payer leur Apollo, mais soyez certains que plusieurs vont trouver une façon de l'intégrer à leur plan d'affaires, pourvu qu'ils aient devant eux un vrai outil web pertinent, riche, populaire ou très niche.

--PS du 25 mars: lire Saumande.net pour des détails sur les RIA/RDA et la monétisation des interfaces.

Mise à jour du fil web

Petite mise à jour avant le nettoyage du printemps. Je suis passé (finalement) à la dernière version de Blogger. J'ai commencé à modifier légèrement la maquette (la colonne est passé à droite) et je vais continuer plus tard.

J'ai aussi accès aux catégories. Je ne vais donc pas me priver d'en mettre sur mes billets, question de plus facilement retrouver mes billets -- ça commence à en faire, des billets, après trois ans. Je vais de temps en temps remonter en arrière et mettre des catégories sur de vieux billets

Mais comble de malchance, le fils web de Blogger, Atom.xml, affiche par ordre de modifications. Donc ceux qui sont abonnés au fils xml, vous verrez apparaitre une série de vieux billets remonter à la surface. Le dépoussiérage vous permet de voir que beaucoup d'article restent d'actualité. Mais vous serez rapidement inondé!

Je vous suggère fortement de changer de fil et de prendre celui-ci: http://feeds.feedburner.com/zeroseconde

La fonction du discours de la terreur

Le "terrorisme planétaire" est un faux concept. La fonction du discours de la terreur est de servir de prétexte pour la métamorphose du capitalisme libéral en capitalisme autoritaire.
- Peter Sloterdijk

Un soir on tombe sur ces phrases.

Et le lendemain on lit: Khalid Cheikh Mohammed est passé aux aveux au camp de détention de Guantanamo.

Selon la transcription rendue publique par l'armée américaine voici ce qu'il aurait dit:

"J'ai été responsable de l'opération du 11 septembre de A à Z" et des dizaines de complots terroristes avortés ou réussis:
-attentat à la voiture piégée au World Trade Center en 1993.

-attaque d'une station balnéaire fréquentée par des Israéliens au Kenya en 2002,

-attaque au missile ratée d'un avion de ligne israélien après le décollage de Mombasa au Kenya.

-explosion d'une boîte de nuit à Bali, en Indonésie en 2002.
-tentative d'assassinat contre l'ancien président américain Jimmy Carter.

-tentative d'assassinat contre l'ancien président américain Bill Clinton.

-tentatives d'attaques contre des centrales nucléaires américaines

-tentatives d'attaques contre des ponts suspendus à New York
-destruction d'ambassades américaines et israéliennes en Asie et en Australie.
-des attaques contre des navires de l'armée américaine et des pétroliers à travers le monde,
-tentative de destruction d'une compagnie pétrolière à Sumatra, en Indonésie.
Et je crois aussi le canal de Panama et abattre un second avion transatlantique lors de l'opération de Richard Reid.
Le monde n'est vraiment pas sûr. N'oubliez pas de voter bientôt pour votre candidat ou votre président qui saura protéger votre confort. You smell that? Do you smell that? Terror, son. Nothing else in the world smells like that. I love the smell of terror in the election.

"Ce tournant post-démocratique reliant Washington à Pékin sera le grand sujet du demi-siècle que nous avons devant nous" (Peter Sloterdijk Philosophie Magazine #6 page 57)

TheirTube Vs YouTube

La drôle de guerre est terminée et la ligne Maginot du web 2.0 a à subir une percée à travers les ardeurs du droit d'auteur: Viacom réclame un milliard de dollars à YouTube !

La raison? Et hop, une nouvelle expression pour vos cours d'anglais : "massive intentional copyright infringement".

En dépit de la stratégie de Google de croire qu'ils sont sauf grâce à la loi de Digital Millennium Copyright Act (DCMA), le volet charnière du web 2.0 appelé "contenu généré par les utilisateurs" est très mal balisé.

La poursuite doit être vu comme un évènement clef pour l'avenir du contenu et de la diffusion audio-visuel sur Internet. Le géant en ligne doit affronter le géant en onde; l'enjeu est de taille. La suite indiquera qui dominera le monde de l'image sur le réseau des réseaux..

Et croyez-moi, il s'agit de gros sous. Viacom a signé avec Joost pas plus tard que le mois dernier. Joost se veut la plateforme télé sur Internet. Légal, règlementé, protégé et ... avec un modèle de revenu. Et Viacom tient à ce que ce soit ce modèle qui gagne. Et que l'autre meurt...

(via Kaplan)

Dailywom.tv

DailyWOM.tv se veut un outil de diffusion et d'information quotidiennes sur les techniques de Word of Mouth (WoM) --le bouche à oreille-- et la valorisation du pouvoir du consommateur. Ouverture prévue pour le 30 mars. C'est en association avec le Womma.

On pourrait dire que c'est du "marketing 2.0 pour le web 2.0.". Internet permet de rendre concret et mesurable le phénomène du bouche à oreille, car il permet d'en garder des traces et de voir ces traces venir influencer en retour d'autres personnes de façon asynchrone. Et quand c'est mesurable, effectivement, les gens en marketing aiment! À surveiller.

Nul repos

"Je n'ai jamais trouvé la vérité, celle qui entraîne la cessation de pensée. La vérité demeure inaccessible et il faut continuer de penser"
Éric-Emmanuel Schmitt
(Cité par Carole Montpetit dans Le Devoir d'aujourd'hui, page E3)

Retour sur la soirée Vlogger avec Gabe

La soirée de rencontre hier pour accueillir Gabi alias Bad Mother Vlogger, fraîchement arrivé d'Amsterdam s'est bien déroulée! Les premiers présents ont eu droit à des auto-collants xolo.tv et même une vraie-fausse carte de presse xolo.tv !

Gabe, Tanara, that was a terrific evening. Thanks to coming by! The jet lag and your Philadelphia hub downtime didn't turn you off! (English translation of the following, see my English blog)

Ça a attiré une vingtaine de personnes, dont ceux qui étaient à la Journée de réflexion sur le multiplateforme de l'Alliance NumériQc (en particulier Dominique-Sébastien Forest de Canoe.ca, Iain Tweedale de la BBC.co.uk/Wales et Claire Dion des Fonds Bell).

Pas eu le temps de parler avec tout le monde. Comme d'habitude. Mais je pouvais voir que personne ne s'ennuyait. Il y avait du monde qui arrivait de France et des États-Unis --en plus de la Grande-Bretagne et des Pays Bas! Gabi et Tamara se sont fait rapidement des amis : la prestigieuse équipe de Galacticast était sur place! Rudy, Casey, thanks too to coming by -- we all know you had a plane to catch!

L'équipe YulBuzz.tv a tourné de courts segments avec son équipement léger (une lampe frontale et une nanocaméra!). Gabe a fait son émission de la semaine avec Rudy et Casey (Galacticast). Je vais mettre les liens quand les vidéos seront disponibles.

Les autres n'étaient pas en reste ; une flopée de cellulaire-caméra s'est mis à se lever brusquement pour une série de déclics dans tous les sens.

La discussion allait bon train un peu partout. J'ai capté quelques réflexions sur l'indifférence de l'industrie télévisuelle face aux nouveaux médias, de l'absence de rendez-vous pour les vloggers montréalais et de la fulgurante l'impression du foisonnement culturelle de Montréal dès que l'on y met les pieds --même à -18 celcius.

J'ai eu une longue conversation avec Iain qui est Acting Editor, New Media, à la BBC sur leur formidable structure de production de contenu multiplateforme, sûrement la plus gigantesque qui soit et sur une étrange clause dans leur contrat d'embauche sur l'interdiction de tenir blog (!) On va s'échanger là-dessus par courriel la semaine prochaine et je vous tiens au courant.

À la fin de la soirée, tout le monde s'est salué, certains allaient s'occuper de leur petite famille, voir leur "blonde" avant qu'elle ne reparte chez elle, manger un vrai repas, dormir, se préparer pour récolter du capital-risque chez les Américains, discuter de l'avenir de la télévision ou simplement trouver une manière de retrouver ses photos stockées dans son cellulaire...

Mon premier rendez-vous Internet que j'organise : tout s'est bien déroulé, merci à tous!

La (traditionnelle) question du jour était ce soir-là: "Combien de vidéos avez-vous visionnés cette semaine sur Internet?" (et devinez qui en a le plus écouté?)

Michael Pauluzzi www.4h30.com --> + de 50

Marie Kuter www.boulli.net --> Environ une dizaine

Sébastien Provencher www.praized.com --> 5 à 10

Philippe Martin www.yulbuzz.tv --> 5 à 10

Christian Aubry www.yulbuzz.tv --> environ 25 (cette semaine c'était la semaine bloguière) ;-)

Laurent Maisonave (Zelaurent) www.zecanada.com --> 10 à 15

Gabe MacIntyre www.xolo.tv -->about 200 (NDA : hé oui c'est lui qui a été le plus vidéophage)

Tamara LeRoy tamleroy.blogspot.com --> about 15

Paulina Podgorske --> je suis mère de famille, donc pas grand chose. Peut-être 5. Et ça pas en les cherchant mais parce que ou je suis abonné (rocketboom) ou que les gens me l'on envoyé. Il y a plein de vidéos sur le net, mais peu ce qu'il faut voir -- j'aime mieux que quelqu'un les trouvent pour moi! ;-)

Dominique-Sébastien Forest www.espacecanoe.com/dominique --> environ 100 à 150 (ça aide quand on est payé pour!)

Claude Malaison www.emergenceweb.com -->Hé! Au moins 100 par semaine

Michel Leblanc www.michelleblanc.com --> Pas le temps! Certainement moins de 10, mais ça va changer!

Casey Mckinnon galacticast.com --> about 10 per days, so approximately 70

Rudy Jahchan galacticast.com --> ditto for me, 70

Catalina Briceno --> ... (NDA: elle a signé mais a été happé par un tourbillon avant d'en écrire plus - - est-ce étonnant? ;-)

Guylaine Courcelles www.guylaine.ca --> a bit of youtube (4) some Bob l'anarchie culinaire - (de mag33.tv) and maybe 3 other sites / 3 video each. I'm more of a listener than a viewer (keeps me company while I work, cook, try to sleep)

Dixit Baudrillard

"La séduction représente la maîtrise de l'univers symbolique alors que le pouvoir ne représente que la maîtrise de l'univers"
Jean Baudrillard (1929-2007)

Bad Mother vlogger à Montréal

Gabe MacIntyre, plus connu sous le nom de Bad Mother Vlogger, célèbre vidéo-blogueur de XOLO.TV est de passage à Montréal! (English version)

J'organise un petit 5 à 7 pour ceux et celles intéressé(e)s à lui souhaiter la bienvenue.

Je lui ai dit qu'il rencontrerait la communauté active de blogueurs, de vloggeurs et acteurs/actrices du web 2.0 de Montréal (et des environs).

C'est jeudi prochain le 8 mars 2007, de 5 à 7 au Méliès. (et plus si l'ambiance est là!)

Ceux qui ont déjà confirmé leur présence (dernière mise à jour jeudi 10h25):
Casey et Rudy de galacticast.com, Philippe Martin (de YulBuzz), Michel Leblanc, Éric Baillargeon, Sébastien Provencher, Laurent Maisonnave (Zelaurent), Claude Malaison, Muriel Ide et Louis Delage (de L'AMM-PCM), Shawn Carpenter (The LOUD tour), Paulina Podgorska, Catalina Briceno et Michel Beaudet.

(Et peut-être en coup de vent ou plus tard en soirée, Marie-Chantale Turgeon et Christian Car (de Meïdia), Christian Aubry ou... vous?).

Laissez moi un commentaire, un courriel (martinlessard(*)gmail.com) ou écrivez un billet pointant ici pour que je vous rajoute à la liste. Tout le monde est invité, blogueur, vloggeur, ou simplement curieux, il n'y a pas de restriction à ceux qui veulent participer!
Gabe MacIntyre
(extrait de dld-conference)

Gabriel McIntyre has become an European authority on the subject of video blogging, traveling all over the world to talk to companies, media agencies and at conferences about the subject. In his video blog XOLO.TV, both Gabe McIntyre and Gabe Bauer have created an internationally popular video blog doing reviews, interviews, and news about the vlogging community.

Both Gabe and Gabe are founders of XOLO.TV which will be releasing new software for bloggers, podcasters
and bloggers in 2007 that should reshape the way we think about online media.

Gabriel also teaches at the College of Arts for the City of Utrecht for the Faculty of Design for Virtual Theater and Gaming. Gabe is always out teaching about new media, or helping start new media projects with schools, companies and individuals. On the
internet he is known as a "Bad Mother Vlogger".

Europeana : la bibliothèque participative

Une bibliothèque en ligne à la saveur 2.0: Europeana, la Bibliothèque numérique européenne est un projet de numérisation sur Internet d’œuvres européennes via un point d’accès unique et multilingue. Elle devrait ouvrir dans quelques jours pour l'édition 2007 du Salon du livre de Paris. On l'attends avec affordance impatience!

Par ici, pour voir un aperçu de la maquette démo sur le site de BNF. Chaque menu est expliqué.

C'est la réponse européenne (j'allais écrire française;-)à la main-mise d’entreprises privées et commerciales, principalement anglo-saxonne, comme Google Books et Microsoft Books.

Rats de bibliothèque numérique demandés
Voilà une belle initiative intégrant l'architecture de participation chère au web 2.0 : au lieu d'être une banque de livres, statique et morte, les livres, les relations entre eux et ses lecteurs, se mettront à "vivre" : on pourra construire sa propre bibliothèque personnelle en "conservant" en ligne les ouvrages sur le site, créer des espaces personnels, des groupes, des étiquettes (tags), des blogues, pour que percole le sens et les liens entre les ouvrages.

Le sens intervient quand, en hyperreliant des livres ensemble, une information nouvelle apparaît.

Nous allons voir remonter une fonction quasi disparue, les rats de bibliothèque. Ils seront les explorateurs de la connaissance livresques. Ils lieront, délieront, relieront les ouvrages de façon nouvelle et ingénieuse.

Lieu de transmission

Lu dans Le Devoir cette semaine:

"(...) l'école est un lieu de transmission, peut-être même le seul lieu structuré de transmission et (...) cette transmission a pour but d'introduire les élèves dans le monde de la culture."

L'article portait sur le devoir de préparer nos enfants au monde de demain. Ce monde que l'on ne connait pas et dans lequel on entre à tout allure.

Si vous lisez l'anglais, voici un petit vidéo textuel (de Glumbert.com)qui en dit long sur ce que veut dire "un monde en changement":



(via Chris Bush Blog).

L'école a le terrible devoir de préparer à ce que l'on ne connait pas.

Le DGE chasse les vidéos de youtube

"Les blogues sont des lettres aux lecteurs".
C'est ce que Paul Cauchon dans le Devoir révèle ce matin (Oui au blogues, non aux vidéos), selon le porte-parole du Directeur général des élections (DGE). L'article 404 (sic! ça ne s'invente pas) de la loi électorale prévoit des exception aux dépenses électorales autorisées: la publication de lettres aux journaux.

Une image vaut mille mots
Il y a comme un air condescendant quand on dit "lettre aux lecteurs". C'est peut-être la seule image qui vient pour en parler aux médias traditionnels.

J'avais écrit il y a deux ans que c'était plutôt un courriel à tous. Ou mieux, une chronique. Ah ben, tiens donc, l'article 404 reconnait aussi le droit de tenir chronique. Et des éditoriaux! Et des commentaires!! Ah oui, oui, et à la radio, et à la télé, pas juste sur le web!!! Ah ben, ça alors!

Serait-ce que l'image de "courrier aux lecteurs" (qui fait moins noble que chroniqueurs) mets les choses en perspective? ;-)

Écris toujours, tu m'intéresses!
Le DGE et les médias traditionnels peuvent bien réduire la blogosphère à un courrier aux lecteurs. Je crois plutôt à une communication directe de citoyen à citoyen sans institutions interposées. Et en ce sens, la tradition humaniste et démocrate nous sauve la mise : nous sommes en filiation directe avec la société intellectuelle des Lumières (la liberté d'expression) et nous utilisons un véhicule rationnel et reconnu (l'écrit).

Une image vaut mille maux
Alors que penser du fait que le DGE veuille faire enlever des vidéos sur Youtube? Flixrob, des vidéo-blogueurs, attaquaient le parti sortant. "Ce n'est pas du tout la liberté d'expression qui est en cause ici. (...) c'est la notion de dépense électorale. La loi balise les dépenses qui pourraient favoriser ou défavoriser des candidats". (porte-parole du DGE)

L'écriture audio-visuelle n'a pas acquis les lettres de noblesse lui permettant de "communiquer rationnellement". Elle ne "dialogue" pas, elle "influence". On ne reconnait pas l'écriture audio-visuelle comme une façon de communiquer un point de vue comme l'écrit. On lui reconnait par contre son terrible pouvoir de séduire...irrationnellement. Ça en dit long sur notre démocratie.

Les coups et dépenses
Ces même blogueurs n'auraient pas été inquiétés s'ils s'en étaient tenu à un blog écrit... Ils auraient été des lettres aux lecteurs ;-). Maintenant c'est une offense à la loi. Mais le coup caché d'une vidéo est plus grand.

Ce n'est pas une question de coût, mais d'impact. Côté coût, la vidéo sur Internet vaut bien 1000 pancartes. Alors pour le DGE, la question est de savoir si utiliser le pouvoir du réseau est un dépense ou non.

La brêche
Ce qui peut se passer est simple: laissons les usagers créer leurs vidéos viraux. Que les meilleurs percolent. Et quand un de ceux là sera efficace, le parti qui a le plus intérêt le prendra dans ses dépenses. On pourrait appeler ça le user-generated campaign..